Récréative !

Bayeux et moi !

M'étant prise de passion pour la Tapisserie de Bayeux, ainsi que pour la ville où elle est exposée...vous verrez dans mon blog, un ensemble de petites créations qu'elle m'inspire.

Les médiévales, 1100 ème anniversaire !


Je copie ici l'article sur le site de la ville:

Un voyage dans le temps... et dans l'espace

Damoiselles et damoiseaux, venez festoyer à Bayeux pendant trois jours aux couleurs médiévales ! La cité bajocasse met en avant son caractère délicieusement préservé offrant un décor de choix pour célébrer l'anniversaire de la création du Duché de Normandie.

A cette occasion, l'ambiance tant appréciée des Fêtes médiévales de Bayeux prendra une dimension toute particulière. Exceptionnellement, l'événement s'ouvrira dès le vendredi soir autour d'une grande parade médiévale nocturne (avec le plus grand chevalier du monde et un embrasement du ciel bajocasse en final).

Pas moins d'une vingtaine de compagnies de reconstitution historique venues de France et d'Europe installeront leur campement et nous feront revivre le quotidien des Vikings, des Saxons et des Normands (costumes, mets, instruments de musique, artisanat, jeux, combats…), une véritable plongée dans l'histoire !

Pour célébrer la Normandie, les métiers d'art seront également à l'honneur avec des démonstrations en public (tailleurs de pierre, forgerons, sculpteurs...).

Prenez le temps de flâner au milieu des échoppes et des écrivains du salon du livre qui complèteront cette programmation riche et festive, où une région tout entière retrouve son histoire et ses origines, même des horizons les plus lointains.

Accès libre et gratuit

Horaires :
Vendredi 1er juillet
, Parade médiévale à partir de 22h (départ Place Saint-Patrice pour rejoindre La Prairie)

Samedi 2 juillet, de 10h à minuit
Dimanche 3 juillet, de 10h à 19h






Campement.



Entrainement



Reconstitution de la bataille de Hastings.
Juillet 2011.




16/01/2012
0 Poster un commentaire

Bayeux nocturne. La cathédrale.

Que c'est beau une ville la nuit !

La cathédrale, la nuit, avec les luminaires dans les arbres.

Le clocher

Vitrail




 

 

 


16/01/2012
0 Poster un commentaire

Un roman épatant d'Adrien Goëtz.



Intrigue à l'anglaise

La tapisserie de la reine Mathilde, à Bayeux, n'a pas encore livré tous ses mystères. Professeur d'histoire de l'art, Adrien Goetz lui a tissé un polar avec rebondissements sur mesure.

Adrien Goetz, professeur d'histoire de l'art, a réuni ses deux passions - l'histoire de l'art et la Normandie - dans son cinquième roman. Intrigue à l'anglaise est brodé autour de la tapisserie de Bayeux. Il se souvient encore aujourd'hui de sa première visite à ce chef-d'œuvre de l'art médiéval, long de 70 m. « J'avais 10 ans, j'étais très ému par cette œuvre venue du fond des âges. Mais j'étais également intrigué par le mystère de la disparition des trois derniers mètres de cette broderie. »

Ce mystère est le centre de son Intrigue à l'anglaise. Pénélope, une jeune et jolie Parisienne, conservatrice de musée, est nommée à Bayeux. Le jour même de son arrivée, la directrice du musée est victime d'un attentat et des fragments de la tapisserie réapparaissent dans une vente aux enchères. Il n'en faut pas plus à la jeune fille pour se sentir investie d'une véritable mission secrète ! Elle se plonge alors, et nous avec, dans l'étude minutieuse de la tapisserie.

« Le beau récit de la conquête de l'Angleterre par les Normands en l'an 1066 est fort bien construit, explique Adrien Goetz. Tous les procédés du roman policier y sont présents : le héros sympathique qui devient un félon, des retournements, des espions derrière les piliers, des meurtres. Vérifiez donc sur Internet si je n'ai pas raison ! » (cliquez ici pour accéder à un panoramique de la tapisserie).

Il l'avoue en souriant : si Wandrille, le petit ami de Pénélope, découvre l'art de la broderie, lui-même ne sait pas manier une aiguille. Mais avec les fils de l'histoire méconnue de ce chef-d'œuvre, il a su tisser une excellente comédie policière et historique qui nous promène de l'époque de Guillaume le Conquérant à l'occupation nazie... Il a trouvé le bon ton, entre érudition et facéties, pour partager avec le plus grand nombre son amour pour l'histoire de l'art.

Auteur également de La grande galerie des peintures, il a écrit sur Marie-Antoinette, Ingres, Cézanne et Renoir. « J'aime transmettre ce que je sais de l'art », dit-il. La nouvelle revue du Louvre, dont il est le rédacteur en chef, en est d'ailleurs une nouvelle preuve : dès le mois de septembre, elle sera accessible à tous dans les kiosques.

Intrigue à l'anglaise , d'Adrien Goetz, Ed.Grasset, 335 p. ; 18 euro.


14/11/2008
0 Poster un commentaire

Une vidéo de la tapisserie animée.


//www.koreus.com/video/tapisserie-bayeux.html

Le lien sur lequel vous verrez cette étonnante tapisserie prendre vie sous vos yeux !




14/11/2008
0 Poster un commentaire

La tapisserie en peinture...



Des scènes de la tapisserie que je reproduis en peinture sur mes propres T-Shirts.

13/11/2008
0 Poster un commentaire

Histoire.

La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement « Telle du Conquest » (pour « toile de la Conquête ») semble avoir été commandée par Odon de Bayeux, demi-frère de Guillaume le Conquérant. Elle décrit les faits relatifs à la conquête normande de l'Angleterre en 1066.

La Tapisserie de Bayeux n'est pas, à proprement parler, une tapisserie ; en effet, elle relève de la broderie, de huit teintes naturelles de laines sur des pièces de lin bis. Elle a été confectionnée entre 1066 et 1082, peut-être en Angleterre pour décorer le palais épiscopal de Bayeux. Elle est divisée en une série de panneaux, d'une longueur totale de soixante-dix mètres pour une hauteur de cinquante centimètres[2]. Chaque scène est assortie d'un commentaire en latin. Il faut aussi remarquer que la broderie est amputée. Sa fin est perdue mais elle devait se terminer, d'après tous les historiens, par le couronnement de Guillaume. Six cent vingt-six personnages, deux cent deux chevaux et mules, cinq cent cinq animaux de toutes sortes, trente-sept édifices, quarante-neuf arbres sont recensés. Au total, mille cinq cent quinze sujets variés fournissent une mine de renseignements sur le XIe siècle.



10/11/2008
0 Poster un commentaire

brodée et encadrée



Et voilà le travail !
le kit de broderie terminé, un grand merci, car il m'a occupé une partie de l'été.
C'est un plaisir de pratiquer le point de Bayeux, comme il y a 900 ans déjà...



10/11/2008
0 Poster un commentaire

Brodée





Etant en promenade à Bayeux... je ne suis pas rentrée les mains vides, après avoir été revoir la célèbre Tapisserie de Bayeux au musée, mais avec ce kit de broderie, que je me suis empressée de broder au fameux point de Bayeux! un point vieux de plus de 900 ans...tout de même !

//www.bayeux-broderie.com/

THE site idoine !




10/11/2008
0 Poster un commentaire